mi-romane mi-gothique, elle aurait été érigée au 12e et 13e siècle sous Louis VII le Jeune en même temps que le village, après que Hugues le Noir en donna les terres au roi.

Elle était munie d’un clocher dont il ne reste qu’un pan et la tourelle depuis les guerres de religion du 15e siècle, qui lui donnent cette allure caractéristique.

On raconte que lors d’un épisode de la peste noire, les Flagiens refusèrent de porter secours à un village voisin. L’évêque, indigné, aurait infligé comme punition aux habitants la présence d’une tête de cochon sous le traditionnel coq de la girouette sur le toit de l’église (invisible sur la photo)

église Notre Dame de Pitié
Notre Dame de Pitié
© Cyril Loiseau

Il est prévu pour une quinzaine de places, fait de briques et de tuiles locales.
Récemment, la ville a pris l’initiative d’installer des nichoirs pour les oiseaux sur son territoire:
Rouges-queues, mésanges, martinets, chouette effraie et chouette hulotte, faucon et chauve-souris ont ainsi un logement garanti!

Le lavoir communal de Flagy et un nichoir
Le lavoir communal de Flagy et un nichoir
© Cyril Loiseau

Le moulin de Flagy date du 12e ou 13e siècle. Il aurait appartenu à Blanche de Castille.
Il a été utilisé en premier lieu pour fabriquer de la farine grâce à sa roue à aube plongée dans les eaux de l’Orvanne, puis de l’électricité via une une turbine reliée à la roue à partir du 19e siècle.
Il a été restauré en 1965 pour lui rendre son aspect d’origine avec ses colombages, ses murs de tuileaux au torchis et pierres apparentes.
Il abrite aujourd’hui une auberge.

Le moulin de face
Le moulin de face
© Cyril Loiseau
Le moulin de loin
Le moulin de loin
© Cyril Loiseau