Parfum d’automne dans l’allée Davon, le long du canal du château de Fontainebleau

Allée Davon
Allée Davon
© Cyril Loiseau

le 12 septembre, nous célébrons l’anniversaire de François 1er.
Quoi de mieux pour le représenter que La galerie qui porte son nom au château de Fontainebleau?

Il est de notoriété publique que François 1er n’aimait pas Charles Quint, qui lui avait soufflé sous le nez le trône de l’empire d’Europe qu’il convoitait.
Il y eût des guerres entre les deux et François 1er fut capturé par son ennemi.
C’est à sa libération que François 1er fît réaliser cette galerie d’apparat de 64 mètres de long sur 6 de large, pour en mettre plein la vue à Charles Quint. Invité à Fontainebleau mais insensible au faste du château, Charles Quint n’y restera que peu de temps.

Galerie François 1er
Galerie François 1er
© Cyril Loiseau

Seul dans le parc du château, un couple s’embrasse.

Parc du chateau de Fontainebleau
Enfin seuls!
© Cyril Loiseau

Dans le jardin de Diane du château de Fontainebleau, La fontaine de Diane a été créée en 1603 par Les frères Franchini.

La statue de bronze de Diane chasseresse est une copie d’une statue de marbre du 4e siècle avant J.C. créée pour la fontaine par Barthelemy Prieur pendant la restauration de cette dernière, envoyée au musée du Louvre pour y être conservée.

A la révolution, je jardin fut abandonné, et la fontaine démantelée. Certains de ses bronzes furent été retirés avant d’être réintroduits sous Napoléon, lorsque le jardin fut restauré en 1812.

Depuis 1813, également dans un souci de conservation, la sculpture de bronze fut déplacée dans la galerie des cerfs. La statue visible aujourd’hui sur la fontaine est une autre copie réalisée par les frères Keller en 1684.

Le socle est orné de 4 sculptures de chiens et de 4 têtes de cerfs réalisés par Pierre Biard en 1603.

La fontaine dans le jardin de Diane
La fontaine dans le jardin de Diane
© Cyril Loiseau

Au premier plan on peut admirer, nichée dans une alcôve, la sculpture sur bronze d’Auguste Ottin (1811-1890) d’un chasseur indien défendant sa monture attaquée par un boa. Selon les sources, le nom de cette sculpture diffère légèrement.
Auguste Ottin reçut une médiale de première classe en 1846 pour cette sculpture, présentée à New York en 1853.

A l’arrière plan, au milieu du bassin, la sculpture d’Auguste Cain, « Aigle défendant sa proie »

chasseur indien défendant sa monture attaquée par un boa
Chasseur indien défendant sa monture attaquée par un boa
© Cyril Loiseau