La grotte se trouve Au sommet d’un massif rocheux en forêt de Fontainebleau entre Montigny sur Loing et Bourron-Marlotte.

Vous pouvez la situer sur une carte ici.

Vue d'ensemble de la grotte
Vue d’ensemble de la grotte
© Cyril Loiseau

La grotte est relativement grande et sombre, on peut y tenir debout sans problèmes à plusieurs.

A l'intérieur de la grotte Beatrix.
A l’intérieur de la grotte Beatrix.
© Cyril Loiseau

Une fois sur place, vous pourrez profiter de deux superbes points de vue dominant la forêt

Panorama au sud
Panorama au sud
© Cyril Loiseau
Panorama au nord
Panorama au nord
© Cyril Loiseau

Les alentours ne sont pas négligeables non plus!

Les alentours de la grotte Beatrix.
Les alentours de la grotte Beatrix.
© Cyril Loiseau

Pourquoi donc avons nous des pieds et non racines, si nous sommes fixés à un point que nous ne pouvons quitter?
Victor Hugo

Un arbre de la plaine
Un arbre de la plaine
© Cyril Loiseau

A la sortie de Sorques, en direction de Fontainebleau se trouve une étrange petite construction sur le flanc d’un talus, tout au bord de la route. Il s’agit de la chapelle Kosciuszko.

Tadeusz Kosciuszko (1746–1817) fut un général polonais, héros national polonais, lituanien et biélorusse.
Après des études militaires aux « Cadets » de Varsovie dont il fut diplômé en 1766, il vint les poursuivre à Versailles et à Brest.

Il participa à la guerre de l’Indépendance Américaine puis rentra en Pologne en 1784. Après le 2e partage de la Pologne, il organisa un soulèvement et fut capturé lors de la bataille de Maciejowice. Cette défaite entraina le 3e partage de la Pologne qui mit fin à l’indépendance du pays.

Gracié par le tsar Paul Ier de Russie, il se réfugia aux états-unis puis en France de 1800 à 1815. Il s’installa en 1801 dans le château de Berville, chez son ami Pierre-Joseph Zeltner, dans la commune de La Genevraye (commune voisine de Montigny-sur-Loing).

Il participa à la défense de Montigny-sur-Loing pour arrêter les cosaques du général Platov qui pillaient et dévastaient les villages environnants lors de la campagne de France en 1814.

Kościuszko mourra en Suisse des complications liées à une chute de cheval en 1817. Son corps fut inhumé dans la cathédrale du Wawel à Cracovie.
En son hommage, un cénotaphe fut érigé en 1836 dans le hameau de Sorques sur le territoire de la commune de Montigny-sur-Loing. Sur le côté gauche se trouve une plaque sur laquelle est gravé « Au général Kosciuszko, héros polonais et américain bienfaiteur de la région » suivi des deux dates 1836 et 1997.

La chapelle Kosciuszko
La chapelle Kosciuszko
© Cyril Loiseau

La fabrique de céramique de montigny fut fondée par Eugène Schopin en 1872 au 12 de la rue du Loing puis transférée dans cette bâtisse en 1876 ou 1877.
Il se fit aider par les peintres impressionnistes locaux pour établir les motifs utilisé comme décoration des porduits fabriqués.
En 1885, Eugène Shopin quitte Montigny pour Alger. La maison et les ateliers sont vendus aux enchères. Arthur Lee Pearson, peintre américain en rachète une partie et cède le fond à Jean Cachier.
En 1889, Georges Delvaux rachète l’ensemble à Jean Cachier et à Arthur Lee Pearson.
En 1898, Emile Mousseux s’installe à Montigny et devient potier dans cet atelier et travaille avec Aristide Calixte Bézard, peintre sur faïence.
En 1900, Georges Delvaux cesse ses activités. Émile Mousseux et Aristide Bézard, les principaux collaborateurs de Georges Delvaux quittent l’atelier et créent la faïencerie d’Art de Marlotte.

La fabrique de céramique de Montigny sur Loing
La fabrique de céramique de Montigny sur Loing
© Cyril Loiseau