Reconstitution d'une scène d'époque avec des lavandières
Reconstitution d’une scène avec des lavandières
© Cyril Loiseau

Je n’y ai fait que peu de photos cette année, ayant écourté mon passage, coronavirus oblige, d’autant plus que je voulais me rendre aux conférences données par l’ADSCE d’Ecuelles sur les débuts de l’électricité et de la relativité en physique.

D’ailleurs, je n’étais pas le seul à manquer à l’appel, un certain nombre de commerçants étaient absents eux aussi pour une demi-fête, amputée de sa deuxième journée. Nul ne saura faire la part entre les conséquences du virus et les décisions politiques émanant de la mairie, celle-ci ayant notamment déclaré dans le journal vouloir remanier la fête, la trouvant trop commerciale.

La population ne s’est pas déplacée en masse non plus pour braver le petit courant d’air bien frais et annonciateur de l’arrivée de l’automne dans nos contrées. Il y avait un peu de monde mais pas trop (je dirais moitié moins par rapport aux autres années), du moins au moment où j’y suis passé.

Reconstitution d'une scène d'époque avec des lavandières
Reconstitution d’une scène avec des lavandières
© Cyril Loiseau

Il y avait aussi sur la place de l’hôtel de ville des chansons de l’époque accompagnées à l’accordéon.

© Cyril Loiseau

Il y avait aussi dans la cour de la mairie cette voiture ancienne, présente chaque année.

Il s’agit d’une Renault Vivastella 1932, selon l’écriteau. 6 cylindres en ligne, 3000cm3, 16 chevaux. Boîte 4 vitesses, transmission arrière. Elle était donnée pour 110km/h et valait 85 000 francs en 1932

Renault Vivastella 1932 - extérieur
Renault Vivastella 1932
© Cyril Loiseau
Renault Vivastella 1932 - extérieur portes ouvertes
A l’époque, les sièges étaient plus proche d’un canapé que d’autre chose…
© Cyril Loiseau
Renault Vivastella 1932 - intérieur
Le poste de conduite est à droite
© Cyril Loiseau

En marge de la fête, il y avait donc ces 3 conférences fort intéressantes et bien vulgarisées. L’une portait sur les débuts de l’électricité, une autre sur la relativité et la 3e, je ne me souviens plus (la honte!).
Oui, parce que le 20e siècle, c’est aussi la science et la fée électricité!

Comme vous pouvez le constater, nous étions fort nombreux à y assister 😛

conférence
Conférence sur la relativité
© Cyril Loiseau

Vous le savez, au moment du coucher de soleil, quand le ciel s’y prête, il vaut mieux être au bon endroit et de préférence en avance…

mediatheque
© Cyril Loiseau

Rue de l’hôtel-Dieu à Moret sur Loing

La Lézardière
La Lézardière
© Cyril Loiseau

Un lieu très dépaysant à préserver parmi les ruines du domaine du château de Ravanne, qui n’existe plus du tout de nos jours.

Cascade de Ravanne
Cascade de Ravanne
© Cyril Loiseau

Le 6 juin 1944, les américains débarquent en Normandie.

Le 26 juillet, les lignes allemandes sont enfoncées à Avranche par le général Patton après le plus grand bombardement de la seconde guerre mondiale (4 000 tonnes de bombes seront lâchées ce jour-là, 60 000 bombes pour 12 km2 de bocage, soit 5 000 bombes incendiaires au km). Dès lors, plus rien n’arrêtera les troupes alliées.

Le 17 aout, on commence à entendre le bruit des canons aux alentours de Moret.

le 18 on apprend qu’une troupe de reconnaissance américaine se trouve à Bourron. Le génie allemand garnit les ponts et le viaduc sur le Loing, le canal, l’Orvanne et la Seine de bombes, dont 4 torpilles de 250Kg sur le pont du canal et 4 autres sur le pont de l’Orvanne.

Le lendemain, les habitations à moins de 200 mètres des ponts sont évacuées par mesure de précaution en attendant l’explosion des bombes.

Le dimanche 20 aout, les détonateurs sont mis en place tandis que le bruit des canons se rapprochent.

Le 21, la circulation sur les ponts est interdite. A 19h, les bombes sur le viaduc explosent. une arche en fonte s’effondre dans le Loing entrainant avec elle sa voisine (hors champ) déjà mal en point après le bombardement anglais.

Incrustation d'une photo d'époque dans une photo récente: Le viaduc de moret
Incrustation d’une photo d’époque dans une photo récente: Le viaduc de moret détruit
© Cyril Loiseau (via Jacques Dangé)

Suite page suivante…